Bonne année !

En ce début d’année, je vous invite à méditer cet extrait du livre des Nombres (Nb 6, 24-26) que nous propose chaque année la liturgie pour le 1er janvier.
« Que le Seigneur te bénisse et te garde !
Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage,
Qu’il te prenne en grâce !
Que le Seigneur tourne vers toi son visage,
Qu’il t’apporte la paix ! »
Hébraïsme dont le sens pourrait être traduit ainsi :
« Que le Seigneur te bénisse et garde ta vie !
Que le Seigneur te montre un visage souriant,
Et t’accorde sa grâce.
Que le Seigneur te regarde avec bienveillance,
Qu’il mette pour toi la paix ! »
C’est une magnifique formule de « bénédiction » (du latin bene dicere : « dire du bien »).
« Dire du bien » : n’est-ce pas ce que nous faisons ces temps-ci lorsque nous souhaitons une « bonne année » ? Dans une bénédiction, c’est Dieu que nous sollicitons pour qu’il apporte « son bien » à un proche, car en fin de compte, lui seul sait de quoi nous avons besoin (Mt 6, 8), et lui seul peut nous combler de l’unique nécessaire (Ste Thérèse de Lisieux).
Que le Seigneur bénisse notre ensemble paroissial, vous toutes et tous qui le constituez afin de recevoir de lui sa vie, son sourire, sa grâce, sa bienveillance, sa paix. Qu’il nous donne de discerner le bien qui lui est nécessaire aujourd’hui et demain pour lui rendre vie, sourire, grâce, bienveillance et paix.
Le P. Pierre Lathuilière et les membres du Conseil de Transition se joignent à moi pour vous souhaiter une très belle année 2019.
P. Franck Gacogne