Méditation Mardi 4ème semaine temps Avent

Evangile selon Saint Luc

En ce temps-là, Marie rendit grâce au Seigneur en disant : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Méditation du Père Michel Cacaud

Le chant d’action de grâce de la Vierge Marie nous est bien connu. Chaque soir, à l’office de vêpres, l’Eglise en reprends les paroles comme une manière d’achever une journée au cours de laquelle elle a pu accueillir les merveilles que le Seigneur fait pour elle.

Chacun des versets de ce cantique est la reprise de versets qui figurent déjà dans l’Ancien Testament. D’une certaine manière, Marie n’invente pas ce chant. Elle puise dans sa mémoire spirituelle, elle qui depuis sa toute petite enfance s’est mise à l’écoute de la Parole de Dieu et l’a méditée.


Ainsi lorsqu’arrive le moment solennel de sa rencontre avec l’Ange Gabriel et de la visite qu’elle effectue chez sa cousine Elisabeth, tous ces versets pieusement gardés dans sa mémoire s’organisent en cette belle action de grâce qui devient la prière de Marie et pas extension la prière de l’Eglise.

C’est ce chant qui a retenti sous les voûtes de Notre-Dame de Paris lors de la Libération de la ville en 1944, c’est ce chant qui a rassemblé l’action de grâce de l’assemblée et de tout notre diocèse à la fin de la messe d’installation de notre nouvel Archevêque. C’est ce chant qui monte de chacun de nos cœurs lorsque nous voulons remercier le Seigneur parce qu’il nous manifeste son amour.

C’est ce chant qui viendra sur nos lèvres dans la nuit de Noël pour remercier Dieu du cadeau merveilleux qu’il nous fait en nous donnant son Fils Jésus et regardant chacun d’entre nous dans ce Fils avec lequel, par la grâce du Baptême, nous ne faisons qu’un.

Si les circonstances de notre vie aujourd’hui ne sont pas très joyeuses et si elles nous contraignent à ne pas vivre Noël comme nous en avons l’habitude, comme nous le souhaitons, Il n’empêche qu’aujourd’hui comme hier et aussi pour demain, le Seigneur fait pour nous des merveilles !

Avec la Vierge Marie, nous prions de Seigneur pour tous ceux qui sont confrontés aux difficultés de vie, pour ceux qui sont tentés par la désespérance. Seigneur que le Lumière de Noël vienne éclairer leurs ténèbres.

Avec la Vierge Marie, nous prions le Seigneur pour notre diocèse de Lyon qui ouvre une nouvelle page de son histoire millénaire. Que la foi de nos ancêtres, leur confiance en Notre-Dame de Fourvière soient les nôtres afin que nous puissions poursuivre la mission dans laquelle ils ont tenu leur place.

Avec la Vierge Marie, nous prions pour les chrétiens d’Orient. Que le Seigneur ouvre pour eux les chemins de la paix et de la réconciliation. Qu’il ouvra aussi nos cœurs pour que nous sachions leur manifester notre fraternité par la prière et les gestes concrets de partage.