Intentions de messe et intentions de prière

Certaines intentions de messe on été confiées à la paroisse pour des messes qui n’ont pas pu ( ou ne pourront pas) être célébrées à Saint Didier ou Limonest en raison du confinement dû à la crise sanitaire . Cependant, père Pierre Lathuilière et père Luckson Chery disent la messe tous les jours dans leur lieu de confinement et les diront aux intentions qui leur sont confiées selon les dates ci-jointes.

Eglise à Lyon


Chers lecteurs,

Bien que notre imprimeur et notre routeur aient répondu présents, nous avons souhaité ne pas alourdir en cette période le travail des postiers, qui ne pouvaient garantir une livraison de ce numéro en boîtes à lettres. C’est pourquoi vous recevez votre magazine Église à Lyon par voie électronique.
Nous pensons particulièrement à nos aînés, qui n’utilisent pas internet, qui seront privés de ce lien régulier avec l’Église diocésaine. Pour autant que cela soit possible et dans le respect des consignes liées au confinement, que ceux qui le peuvent impriment ce numéro pour le déposer dans la boîte d’un parent, voisin ou ami qui pourrait être intéressé à conserver ce lien.
Au cœur de cette crise, nous pouvons déjà percevoir quelques motifs de réjouissance : les communautés s’adaptent et les prêtres ont à cœur de rester en lien, – par tous moyens ! –, avec les communautés qui leur sont confiées, pour que le Christ soit transmis ! Aussi difficile cela soit-il à entendre à cette heure, le manque de prières communes et de sacrement que nous vivons creusent notre désir de communion, avec nos frères et avec le Seigneur.
L’équipe de rédaction d’Église à Lyon

Pour lire le magazine Eglise à Lyon Cliquer ici


« L’Espèrance » ….en période de confinement par Sœur Olivia de la Congrégation des Religieuses de Marie Immaculée à Milan

L’Espérance ces jours-ci, c’est le ciel d’un bleu dépollué et provocant, c’est le soleil qui brille obstinément sur les rues désertes, et qui s’introduit en riant dans ces maisonnées qui apprennent à redevenir familles.
(…)

L’Espérance c’est la vie qui est plus forte et le printemps qui oublie de porter le deuil et la peur, et avance inexorablement, faisant verdir les arbres et chanter les oiseaux.
L’Espérance ce sont tous ces professeurs exemplaires qui doivent en quelques jours s’improviser créateurs et réinventer l’école, et se plient en huit pour affronter avec courage leurs cours à préparer, les leçons online et les corrections à distance, tout en préparant le déjeuner, avec deux ou trois enfants dans les pattes.
L’Espérance c’est tous ces jeunes, qui après les premiers jours d’inconscience et d’insouciance, d’euphorie pour des « vacances » inespérées, retrouvent le sens de la responsabilité, et dont on découvre qu’ils savent être graves et civiques quand il le faut, sans jamais perdre créativité et sens de l’humour. (…)
L’Espérance c’est tous ces parents qui redoublent d’ingéniosité et de créativité pour inventer de nouveaux jeux à faire en famille, et ces initiatives de réserver des moments « mobile-free » pour tous, pour que les écrans ne volent pas aux foyers tout ce Kairos (opportunité) qui leur est offert.
L’Espérance – après un premier temps d’explosion des instincts les plus primaires de survie (courses frénétiques au supermarché, ruée sur les masques et désinfectants, exode dans la nuit vers le sud…) – ce sont aussi les étudiants qui, au milieu de tout ça, ont gardé calme, responsabilité et civisme… (…)
Et l’Espérance bien sûr, elle est toute concentrée chez ce personnel soignant qui s’épuise dans les hôpitaux débordés, et continue le combat.
(…)
Mais l’Espérance c’est aussi une vie qui commence au milieu de la tourmente, ma petite sœur qui, en plein naufrage de la Bourse, met au monde un petit Noé à deux pays d’ici, tandis que tout le monde se replie dans son Arche, pour la « survie », non pas des espèces cette fois-ci, mais des plus vulnérables.
Et voilà l’Espérance, par dessus tout : ce sont ces pays riches et productifs, d’une Europe que l’on croyait si facilement disposée à se débarrasser de ses vieux, que l’on pensait cynique face à l’euthanasie des plus « précaires de la santé »… les voilà ces pays qui tout d’un coup défendent la vie, les plus fragiles, les moins productifs, les « encombrants » et lourds pour le système-roi, avec le fameux problème des retraites…
Et voilà notre économie à genoux. À genoux au chevet des plus vieux et des plus vulnérables. Tout un pays, un monde qui s’arrête, pour eux…
En ce Carême particulier, un plan de route nouveau : traverser le désert, prier et redécouvrir la faim eucharistique. Vivre ce que vivent des milliers de chrétiens de par le monde. Retrouver l’émerveillement. Sortir de nos routines…
Et dans ce brouillard total, naviguer à vue, réapprendre la confiance, la vraie… S’abandonner à la Providence!
Et apprendre à s’arrêter aussi. Car il fallait un minuscule virus, invisible, dérisoire, et qui nous rit au nez, pour freiner notre course folle. Il a fallu le petit cailloux de David pour mettre à terre le géant Goliath qui se croyait invincible! (1er livre de Samuel 17)
Et au bout, l’espérance de Pâques, la victoire de la vie à la fin de ce long Carême, qui sera aussi explosion d’étreintes retrouvées, de gestes d’affection et d’une communion longtemps espérée, après un long jeûne.
Et l’on pourra dire avec saint François d’Assise « Loué sois-Tu, ô Seigneur, pour «frère» Coronavirus, qui nous a réappris l’humilité, la valeur de la vie et la communion ! ».
Courage, n’ayez pas peur : Moi, j’ai vaincu le monde ! (Evangile de Saint Jean 16, 33)



Information du diocèse

Bonjour,
Ce vendredi 6 mars 2020, le Saint-Père a accepté la démission de la charge d’archevêque de Lyon que lui a présentée le cardinal Philippe Barbarin.
Mgr Michel Dubost est nommé administrateur sede vacante avec pleins pouvoirs de l’évêque diocésain.

Message de monseigneur Michel Dubost :
« Le Pape vient d’accepter la démission du Cardinal Barbarin.
Pour aucun d’entre nous ceci est une surprise ; pour autant nous sentons que nous vivons un moment important pour le diocèse.
Une page se tourne. Elle est pleine de moments extraordinairement riches et il nous faut en rendre grâce. Nous le ferons plus particulièrement le 15 mai à 19h à la cathédrale autour du Cardinal. Elle a aussi été marquée par le drame, l’épreuve.
Dans quelques semaines nous aurons un nouvel archevêque.
Sa venue doit être l’occasion d’un renouveau dans l’unité.
En l’attendant, le Saint-Père m’a demandé d’être avec vous et de continuer à porter la charge épiscopale du diocèse comme administrateur.
Pour nous, il n’y a pas de meilleure manière de nous préparer à demain que de rester missionnaire, de vivre la mission que le Christ nous a donnée et de continuer à marcher avec lui sur les routes des hommes. »
Bonne montée vers Pâques !
Mgr Michel Dubost
Administrateur apostolique

Carême

Tous les dimanches de carême nous vous donnons rendez vous 45 mn avant la messe pour un temps de réflexion sur l’évangile
-A Limonest, le samedi à 17h45 dans la chapelle au fond de l’église,
-A Saint Didier, à 9h45 dans la chapelle derrière l’orgue.
Si vous souhaitez animer ce temps, vous pouvez vous inscrire sur la feuille à l’entrée de l’église.